Vous avez reçu du courrier

Quelques milliers de kms chaque année, ouvrent l'esprit et font mal aux pieds !


Posté par LanaS à 16:01 - Commentaires [2] - Permalien [#]

12 septembre 2011

Demain le chemin du retour durera 3 jours...

Aujourd'hui c'est le festival de la mi-automne ! Oui, on est tout juste à la fin de l'été et il fait 35°, mais le calendrier lunaire en a décidé ainsi, alors tout le monde sort s'amuser, les enfants se baladent avec des lanternes en papier, à tous les coins de rue on allume des ribambelles de pétards, on joue aux devinettes et tout le monde mange des gâteaux de lune à l'orange, aux haricots ou fourrés avec un jaune d'oeuf salé. Quant à moi, je me contenterai d'une assiette de pickles de bambou, d'un poisson de rivière au caramel, de crevettes sauce à l'ail, de chou blanc braisé, de bacon de boeuf frit aux pousses d'ail, de poires de mandarines de goyaves et de pastèques, le tout arrosé de litres de thé au jasmin et de jus de pois vert.

Y a des fois, faut rester simple, c'est tout...

Mais continuons sur des choses moins légères. Une fois sorti de l'enfance, élevé par tes parents à Shenzhen, ou par tes grands-parents si tes parents ont choisi de te laisser à la campagne, tu décides de venir chercher fortune à Shenzhen à ton tour. Comme des milliers d'ados, tu trouves un boulot à l'usine: les managers veulent de la chair fraiche aux réflexes rapides et aux bons yeux pour travailler sur les chaînes de production.

La moyenne d'âge de tes collègues est d'environ 20 ans, parfait pour chercher ta future moitié. Si tu es une fille, l'épilation des jambes et des bras, le maquillage, les boucles d'oreilles n'ont vraiment rien d'une obligation sociale. Contrairement à la France, se colorer les cheveux n'a rien de systématique. J'ai aussi souvent entendu des européens pousser des cris d'offraie en parlant de l'obsession des femmes asiatiques pour la peau blanche. Oui, les gens craignent le soleil et certains utilisent des crèmes blanchissantes. Ca ne me choque pas plus que les gens qui achètent de l'autobronzant ou se crament aux UVs.

Voilà pour les filles; par contre, les garçons doivent être beaux, ou au moins "cool". D'où des coupes de cheveux improbables, des colorations, piercings, tatouages, des décolletés de 30cm de profondeur et des attitudes parfois caricaturales. Néanmoins, si tu vis au coeur de de Shenzhen, tu éviteras de porter des bijoux, si tu tiens à tes doigts et à tes lobes d'oreille.

Voilà, tu as 24 ans, avec un peu de chance tu t'es marié; si t'es une fille tu es probablement déjà enceinte et c'est pas la première fois, si t'es un mec tu as déjà toute une famille qui vit sur ton salaire. Tu es responsable de leur bien-être, et quand tu conduis ton scooter poussif avec ta fille à l'avant, ton fils à l'arrière et ta femme enceinte au milieu t'as intérêt à faire gaffe aux bus bondés et aux camions sans freins.

Tu as 50 ans. Tu es déjà trop vieux, trop abimé pour avoir un vrai boulot, tu fais des petits travaux et si tu as des gosses pour subvenir à tes besoins, tu restes à la maison tant que le soleil tape. Tes enfants sont peut-être aux quatre coins de la chine - ici si t'as pas de boulot ben s'exiler à des miliers de kms c'est juste normal. De temps en temps tu leurs rends visite. Tu as des problèmes de santé, peut-être du diabète, et tu as mal aux yeux; mais à partpour leur réclamer des petits enfants, tu ne veux pas embêter tes gamins qui triment dur et te font vivre à la sueur de leur front. Du coup quand tu leur en parle, c'est déjà trop tard.

Comme la mère de mon amie Sunny, tu finis à l'hopital pour un banal mal d'yeux, et quand tu en sors tu as besoin d'une greffe de cornée. L'hopital n'avait pas les moyens de se payer de bons médocs, mais quand ton fils, qui a démissionné pour s'occuper de toi, s'en rend compte, le mal est fait. On te traine de clinique privée en hôpital très cher, mais le verdict est toujours le même: soit tu t'achètes une cornée au marché noir sur internet, soit tu te fais énucléer. Tu en as marre d'attendre et de souffrir, tu préfererais qu'on t'enlève un oeil, mais ça horrifie tes enfants qui refusent cette éventualité. Toi tu ne parles pas un mot de mandarin, tu parles le dialecte de ta province d'origine, tu dois te plier aux choix des te enfants qui eux, peuvent communiquer avec les medecins. C'est précisément ce qui arrive à la mère de Sunny, c'est pourquoi je n'ai pu la voir qu'une journée.

Pour finir sur une note plus gaie, une bonne nouvelle: Sandra a fini par être submergée de commandes énormes de la part d'un nouveau client Australien. Si elle parvient a conclure la vente, elle enpochera un sacré gros bonus et quittera son boulot.

Quant à moi, demain 30h de train m'attendent, puis une nuit de repos à l'hotel avant de prendre l'avion et de rentrer à lyon, dans mon appart plein de cartons où je n'ai passé en tout que 30mn en visant large. Voilà près de 4 mois que je n'ai pas été dans un environnement francophone, ça va me faire bizarre. D'autant que, cette année tous(tes) les chinois(es) me l'ont dit, mes amis comme les parfaits inconnus : "Bon sang, tu ressembles vraiment à une chinoise. C'est dingue ! Mon frère/ ma mère a la même couleur de peau que toi, mais la tienne est plus jolie. Y a que tes cheveux qui sont pas comme les notres... C'est quoi, c'est naturel ? J'aimerais bien avoir les mêmes ! En fait, t'es vraiment jolie !" Euh, merci... Enfin, quelque chose me dit que tu ne sais pas dans quoi tu t'engages avec cette histoire de cheveux. En fait le frère de Sandra est vraiment aussi noir que moi, pourtant en le voyant j'avais rien remarqué...


Commentaires

    je te l'avais bien dit

    Posté par mater jubilatio, 12 septembre 2011 à 17:42

    Je savais bien moi que tu resssemblais à une chinoise !

  • Posté par marraine, 12 septembre 2011 à 17:44

    .bon courage pour ton periple.sacré voyage de retour!!!quand tu seras remise deton voyage petit coup de telephone svp bisous.

Poster un commentaire